• Facebook
  • Instagram
  • Noir LinkedIn Icône
  • Twitter
  • YouTube
Rechercher

Le verre en plastique réutilisable, vraie bonne solution ?

Tour de France, festivals, concerts, marchés... les exemples ne manquent pas pour montrer l'implantation, de ce que l'on appelle plus communément l'Écocup, dans le paysage du gobelet. Si cette solution est pour beaucoup, la plus écologique face à l'usage unique ; cette alternative pose tout de même un nombre important de questions quant à son réel impact écologique ? Comment sont-ils fabriqués ? Comment sont-ils nettoyés ? Recyclés ?


Une véritable alternative au gobelet à usage unique ?

Une fabrication problématique


En matière de fabrication, les verres réutilisables sont produits avec le même matériau que les verres en plastique à usage unique : le PolyPropylène. Cependant, pour le rendre plus résistant, sa fabrication nécessite un apport de matière première six fois supérieur à celui du verre classique à usage unique. Or la matière première : le pétrole, est extrêmement polluante notamment en matière d'émission de gaz à effet de serre lors de l'extraction. Ainsi, une surconsommation de matière première induit inéluctablement une aggravation de l'empreinte écologique du verre réutilisable.

Il est certes plus lourd, plus résistant et donc plus durable qu'une verre que l’on prend, que l’on casse et que l’on finit par jeter, par chance, dans une poubelle, mais sa fabrication est peu écologique.


La fabrication d’un verre réutilisable nécessite également une consommation d’eau six fois supérieur à celle d’un gobelet à usage unique. Et si la consommation d'eau n'est pas un problème en soit, c'est l'eutrophisation, c'est-à-dire la pollution de l'eau, qui peut s'avérer problématique. C'est pourquoi la fabrication d'un gobelet réutilisable à un impact écologique plus important que celle du verre en plastique lambda. En ce qui concerne les gaz à effet de serre, la fabrication d'un gobelet en plastique réutilisable émet sept fois plus de GES, c'est encore une fois dû à un produit plus lourd et plus dense.


Établir un bilan écologique / Source : curieuxdesavoir.com

Transport et utilisation


Pour établir un bilan écologique d'un objet comme le verre réutilisable, il est nécessaire de prendre en compte la totalité de sa vie, en y incluant également le transport entre son lieu de fabrication et le lieu d'utilisation, souvent apparenté à des événements festifs (festivals, concerts...). Son poids étant 6 fois plus important, son impact écologique en termes de transport est automatiquement plus important qu'un gobelet à usage unique pesant seulement 6,5g.


De plus, contrairement à un gobelet en plastique que l’on jette une fois utilisé, le verre réutilisable nécessite un lavage. Si au premier abord, il est plus écologique de laver un verre que de le jeter, le nettoyage est souvent très polluant. Une étude menée par Moutain Riders montre que le lavage notamment dans les évènements festifs est très consommateur d’une eau souvent chaude et donc énergivore, et de produits chimiques polluants. En fonction des produits utilisés et du type de lavage (lave-vaisselle, lave verre ou éponge...), le lavage peut s’avérer être très important écologiquement.


Un bilan contrasté


Bilan énergétique des gobelets / Source : Moutain Riders

Le point central du verre réutilisable est qu’il est très polluant lors de sa fabrication, il nécessite davantage de matière première, davantage d’eau et émet plus de gaz à effet de serre. Cependant, tout cela est à nuancer puisque le verre réutilisable va être utiliser un nombre plus important de fois. Ainsi, si le gobelet en plastique n'est utile que pour une unique utilisation, le verre réutilisable est réutilisé et à chaque réutilisation sont impact écologique initiale est divisé. Plus on l’utilise, plus le coût écologique de sa fabrication diminue.


Par conséquent, au-delà de sept utilisations, on considère que son empreinte écologique est inférieure à celui d’un gobelet en plastique. Si dans des événements festifs comme les festivals, les verres sont rendus, lavés puis réutilisés, pour ceux dont on se sert une unique fois avant de le laisser prendre la poussière au fond d'un placard, le bilan environnemental du verre est donc bien plus importante.

5 vues

Arrêtons l'usage unique maintenant !

Nous développons une solution de nettoyage pour faciliter la réutilisation de tasses dans les entreprises. Nous avons pour mission de réduire les déchets que nous produisons chaque jour. 

Notre solution

Notre Verre

Communauté

Merci à la région île-de-France pour son soutien

A propos de auum