• Facebook
  • Instagram
  • Noir LinkedIn Icône
  • Twitter
  • YouTube

D'OÙ VIENT AUUM ?

           La startup auum est née en janvier 2019 au sein de la société Supratec (91), groupe familial ayant pour raison d’être d’inventer l’industrie du futur. C’est dans une ambiance solidaire d’innovation que ce sont rencontrés les 4 co-cofondateurs. Tous complémentaires, en quête de sens et d’impact, ils décidèrent d’unir leurs forces dans la création d’un projet commun. Cette équipe spécialisée dans l’ingénierie de pointe, le management, le marketing et le commerce décida rapidement de se focaliser sur un de leurs domaines de prédilection : le nettoyage par vapeur.

« 5 milliards de gobelets sont jetés en France chaque année. Un gobelet jetable est utilisé 5 minutes mais pollue 150 ans. Depuis toujours nous avons nettoyé, désinfecté et séché des milliers d’objets à des cadences industrielles. Alors pourquoi ne pas capitaliser sur ce savoir-faire pour lutter contre l’aberration du jetable ? 

Utilisons notre expérience pour créer une machine de nettoyage compacte permettant ainsi à l’humain de nettoyer et réutiliser très facilement un verre, sans générer aucun déchet. »

Om, aum, ॐ, est une syllabe sanskrite que l'on retrouve dans plusieurs religions. On la nomme aussi udgitha ou pranava mantra

(« vibration vitale »). D’un point de vue hindouiste, cette syllabe représente le son originel, primordial, à partir duquel l'Univers se serait structuré. Nous l’avons orthographié auum afin de correspondre à l’acronyme de « arrêtons l’usage unique maintenant » qui est ensuite devenu notre base line.

LA JUSTE QUANTITÉ D'EAU

Nous avons décidé de nous tourner vers une technologie méconnue et surtout mal utilisée, la vapeur sèche, capable à elle seule de désinfecter et nettoyer sans produit chimique. Ses propriétés dégraissantes extraordinaires couplées à une application totalement repensée nous permettent d'obtenir un nettoyage en quelques secondes avec seulement 2 cl d'eau. Du jamais vu. La juste quantité d'eau nécessaire pour obtenir un verre propre et réutilisable à l'infini.

UN NETTOYAGE EN MOINS DE 2 SECONDES

0,1 s

0,3 s

0,6 s

1,1 s

1,3 s

Usage unique ou éponge, produit vaisselle et huile de coude ? Lave-vaisselle ?
Leurs cycles durent deux heures. Même les lave-vaisselles professionnels utilisés dans les bars ne lavent pas en moins de plusieurs longues minutes.


Pourtant, depuis le début du 20ème siècle, tous les domaines techniques ont connus des avancées majeures : le téléphone de Graham BELL s’est transformé en smartphone, les trains à vapeur se sont mués en TGV, l’avion des frères WRIGHT a évolué jusqu’à permettre à la sonde Voyager 1 d’aller au-delà du système solaire. Si nous étudions la question des supports musicaux, nous pouvons voir que du gramophone à la musique dématérialisée de « Spotify » en passant par le CD, des progrès fulgurants ont étés faits en un siècle. Mais la vaisselle se fait toujours à l’éponge. Forcément, tout le monde aime la musique. Mais ceux qui aiment la vaisselle ne sont pas légions.


A travers ces différents constats, une évidence apparaît. L’homme a tendance à mettre beaucoup plus facilement de l’énergie pour développer les choses qu’il aime, le nettoyage est donc dans l’angle mort du champ de vision de l’Humanité. En le faisant évoluer à sa juste valeur, il deviendra facile, rapide et pratique d’offrir une deuxième vie à nos objets du quotidien, puis une troisième, puis une centième…ce qui évite bien sûr autant d’objets à usage unique.

Mais d'où vient  l'usage unique ?

L’usage unique nous vient de la croisée des chemins entre avancées scientifiques, techniques et besoins d’hygiène. En 1907, le Docteur CRUMBINE accompagne un de ses patients tuberculeux dans la rue et l’observe boire dans une fontaine publique à l’aide d’une louche commune. Quelques secondes plus tard, il constate qu’une jeune fille utilise la même louche pour boire dans la même fontaine. Sidéré par ce comportement à haut risque, il milite désormais fermement contre ces ustensiles publics. Ce sont les industriels qui vont proposer une solution avec des gobelets en papiers cirés, distribués par les fontaines publiques. Avec l’essor de la pétrochimie dans les années 60, le papier est remplacé par le plastique.

 

L’usage unique a vu le jour essentiellement pour des raisons d’hygiène. Pourquoi cette fameuse louche publique n’a pas été nettoyée et désinfectée entre chaque utilisation à l’époque, alors ? Et bien parce que cette opération était plutôt contraignante ! Cela aurait demandé un bac d’eau chaude savonneuse, un bac de rinçage, une éponge et l’implication de chaque utilisateur dans une corvée salissante. L’homme choisit l’absence de contrainte donc le jetable en commençant par le gobelet.

ET SI NOUS RATTRAPIONS LES RETARDS DU NETTOYAGE POUR CHANGER LES USAGES ?

Evolution des contenants à cafe. De droite à gauche : Le premier contenant à usage unique en papier, contenant à usage unique en carton, contenant à usage unique en plastique, contenant en verre auum by Bodum réutilisable à l'infini