• Facebook
  • Instagram
  • Noir LinkedIn Icône
  • Twitter
  • YouTube
Rechercher

Le recyclage : une solution, pas une finalité

"En recyclant vous agissez pour préserver l'environnement", c'est ce que revendiquait la dernière campagne pour le recyclage ; pourtant face à l'augmentation des déchets le recyclage n'est pas la seule solution.



Le recyclage, une volonté initiale de revaloriser les déchets


Le recyclage, dans sa version la plus primaire, naquit au 16ème siècle ; des chiffonniers sillonnaient alors les rues des villes pour y récupérer les matières recyclables. C'est ainsi que les vieux chiffons jetés par les ménages étaient transformés en papier.

Au 19ème siècle, les chiffonniers vont devenir des acteurs incontournable de la révolution industrielle. Cette dernière engendre une consommation de matière première toujours plus importante, et le besoin de matériaux commence à se faire ressentir. Afin de palier cette problématique, on se sert de ce qui a déjà été utilisé : c'est la naissance du concept de circularité.


Jusque dans les années 50, les emballages en plastique étaient réutilisé parce que le plastique était de qualité. Cependant, les années 60 et la consommation de masse poussent les industriels à réduire les coûts de production des emballages, réduisant inévitablement la qualité du plastique utilisé. Les déchets en plastique commencent alors à s'accumuler dans les décharges et dans les incinérateurs des pays occidentaux. C'est la fin du recyclage et le début du cercle vicieux dans lequel nous nous trouvons aujourd'hui.


Les emballages et l'usage unique qui sont aujourd'hui notre quotidien ; les ditributeurs, machines à café, fast-foods en sont les parfaits exemple. Cependant, ces habitudes de consommation sont en réalité très récente : la petite bouteille que nous connaissons tous aujourd'hui ne date que des années 90. Coca-Cola n'a remplacé sa bouteille en verre par une bouteille en plastique qu'à cette période. C'est ce changement de paradigme qui a rendu le recyclage complexe voir impossible. Il y a trop de déchets, trop de plastique qu'on ne peut pas traiter dans de telles proportions.


Le recyclage face à la surconsommation


Le recyclage est moins un problème de tri qu'un problème de consommation ; les diverses campagnes de promotion du tri sélectif ne font que promouvoir une meilleure gestion des déchets sans traiter le problème à la source. Et si les français semblent avoir adopter cette pratique massivement, les déchets plastiques restent tout de même un problème.


Selon un sondage BVA, réalisé en mars 2019, 93% des français recyclent régulièrement le carton et le papier, 91% le plastique et on atteint les mêmes chiffres pour le recyclage du verre. Néanmoins, sur les 1,1 millions de tonnes de plastique produites chaque année seul 29 % seront recyclés.


Le recyclage est devenu l'alibi des industriels pour produire toujours plus. Les consommateurs pensant que les emballages sont recyclés consomment indifféremment, sans penser au fait que la réalité n'est pas toujours aussi simple. Le recyclage est devenu un argument marketing et les consommateurs, aveuglés par les logos ou les recyclables, continuent de consommer autant. Des études ont montrés que l'impact positif que pouvait ressentir les consommateurs en sachant que leur déchet serait trié permet de compenser l'aspect négatif de la production de déchets.


Il faut également considérer l'impact écologique du recyclage. Le recyclage est énergivore et nécessite également un apport de matière première. Il y a deux manières de considérer le recyclage : soit le déchet ne se recycle pas bien et dans ce cas là, il faut ajouter des matières premières, soit le recyclage est plus qualitatif mais le recyclage est alors bien plus énergivore.


Une fausse bonne idée ?


La promotion du recyclage ne permet pas de poser les bonnes questions. À l'heure actuelle, on se demande comment devons-nous gérer nos déchets alors que la véritable question est de savoir comment les réduire. "Le meilleur déchet est celui qu'on ne produit pas", ce slogan prôné par de nombreux écologistes met en lumière ce véritable enjeu. De plus, il est nécessaire de rappeler que bien souvent, le recyclage ne fait que retarder le déchet. Il existre très peu de matérieu qui sont recyclables à l'inifini, et malheureusement le plastique n'en fait pas parti. L'usure diminue la qualité de la matière première qui finira inévitablement par être jetée ou incinérée.


Nous ne souhaitons pas dénigrer le recyclage qui reste aujourd'hui une des meilleures solutions pour réduire l'impact écologique de nos déchets, mais se focaliser sur le recyclage c'est empêcher d'innover sur des solutions alternatives. Allouer beaucoup de moyens au recyclage, c'est refuser de octroyer des fonds à ceux qui tentent de réfléchir différemment en cherchant d'autres solutions. Les alternatives sont nombreuses, mais elles sont peu soutenues par les acteurs publics. Pourtant les français sont assez réceptifs à l'idée de ces alternatives puisque selon un sondage de l'IFOP, 88% des français sont favorables à un système de consignes permettant le réemploi des bouteilles et emballages, 88% sont favorables à la mise en place de quotas dans les entreprises pour le réemploi de bouteilles ou emballages. Sur l'interdiction pure et simple des produits et emballages plastiques à usage unique, c'est 85% des français qui y sont favorables.


De tout temps, la gestion des déchets a été un problème pour l'humanité, mais elle l'est d'autant plus aujourd'hui à cause d'une consommation excessive qui engendre des quantités colossales de déchets. Le recyclage est une manière de rendre le déchet moins polluant, mais il ne doit pas être considéré comme une finalité. Pour véritablement résoudre le porblème des déchets, il faut le traiter à la source en limitant notre consommation.


L'usage unique, qui mis en perspective est un problème très recent, doit être remis en question. Sa consommation n'est pas nécessaire puisqu'elle a été inexistante pendant très longtemps, c'est donc le réemploie qui doit primer. C'est pourquoi, chez auum, nous tentons de faciliter la réutilisation en rendant le nettoyage plus accessible et plus simple.


Retrouvez plus d'informations sur notre solution de nettoyage sur notre site internet.

Arrêtons l'usage unique maintenant !

Nous développons une solution de nettoyage pour faciliter la réutilisation de tasses dans les entreprises. Nous avons pour mission de réduire les déchets que nous produisons chaque jour. 

Notre solution

Notre Verre

Communauté

Merci à la région île-de-France pour son soutien

A propos de auum